Message d'erreur

Warning: opendir(sites/all/modules/xautoload/shell/HaniXavi/root): failed to open dir: Permission denied in file_scan_directory() (line 2034 of /home/forim/www/includes/file.inc).

Le World Youth Forum 2019 : « EGYPT : WHERE THE CIVILIZATIONS MEET »

Le World Youth Forum 2019 : « EGYPT : WHERE THE CIVILIZATIONS MEET »

 

La paix, la sécurité, le développement, le changement climatique, l’innovation et l’entreprenariat, l’immigration, la diversité, la sécurité alimentaire, l’art et la culture, l’employabilité des jeunes, la sécurité alimentaire et l’intelligence artificielle sont, entre autres, autant de sujets sur lesquels S.E.M Mohamed El SISSI, Président de la république arabe d’Egypte a invité les 6 000 jeunes participant.e.s du 14 au 17 décembre 2019 à participer lors de son allocution d’ouverture du World Youth Forum 2019 : « EGYPT, Where the civilizations meet » à se concerter et échanger durant les 46 sessions (conférences, tables-rondes, ateliers) qu’abritera le forum.

Devenue une tradition depuis 2017, année de sa première édition, ce forum est une plateforme qui permet aux jeunes issus des quatre coins du monde de partager leurs visions des grands enjeux et défis contemporains et de réfléchir ensemble sur les solutions concrètes à y apporter tout en créant des liens du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest afin que les solutions déjà appliquées par certain.e.s dans certains espaces puissent être dupliqués ailleurs en tenant compte des enjeux et contextes locaux . Cette jeunesse engagée et consciente des défis auxquels elle doit faire face et dont les effets pour certains sont déjà une réalité dans certaines parties du monde, est plus efficace quand on lui donne les moyens nécessaires à son épanouissement et les canaux pertinents à l’expression de ses idées ; ceci passe aussi par la mise en place des réseaux d’acteurs tels que le WYF. Car, en effet comme l’a souligné Monsieur Li YONG, Directeur général de l’ONUDI dans son propos liminaire : « l’atteinte des ODD ne sera ni effective ni efficiente si l’on ne s’attaque de la manière la plus inclusive possible aux défis auxquels font face les jeunes et les femmes. Cette nécessité d’inclusion passant également par la multiplication des initiatives visant à favoriser le dialogue entre les jeunes d’horizons divers. »

Riche en couleurs, cette cérémonie a été ponctuée par l’intervention de plusieurs jeunes dont la vie est une source d’inspiration du fait non seulement des défis qu’ils ont traversés mais aussi de la force qu’ils ont su y puiser afin pour motiver et inspirer de nombreux autres jeunes dans le monde à travers leurs engagements respectifs. Appelant ainsi les jeunes à investir tous les espaces possibles pour faire entendre leur voix, imposer leurs idées afin de devenir eux-mêmes, maitres de leur destin, acteurs de leur avenir et, surtout, pour que rien ne décide plus pour eux mais sans eux.

Entre autres messages véhiculés par les intervenant.e.s  on peut retenir ceux de :

  • Jessica COX (1ère femme pilote sans bras), USA : « Quand j’avais 6 ans j’étais tellement frustrée de ne pouvoir nouer mes lacets comme tous les enfants qu’un jour j’ai décidé de le faire toute seule sans demander l’aide de personne. Ça m’a pris un temps fou mais j’ai finalement réussi. Cette persévérance ne m’a pas seulement permis de savoir comment nouer mes lacets avec mes orteils, mais elle m’a aussi appris à sortir des évidences de sa zone de confort ». Ces évidences elle les a regroupés sous l’acronyme « SHOE » (S=Self limitation, H= Habit, O= over complication, E=Excuses)
  • Michel CHIKWAMINE, (Ancien enfant-soldat, Coach en développement personnel), RDC : « ce dont nous devons avoir le plus peur dans la vie n’est pas la mort. C’est plutôt de savoir que l’héritage que nous laissons nos vies, nos familles, notre communauté et notre pays n’est pas assez positif pour inspirer et motiver d’autres personnes après nous. »
  • Halima ADEN (Ancienne réfugiée soudanaise et 1ère mannequin musulmane et voilée », Soudan : « Être le premier à faire quelque chose n’a jamais été facile. Mais ce n’est pas pour autant que nous devons avoir peur de l’être. Aussi, nous jeunes, devons faire tout notre possible pour se faire entendre et pour agir pour notre futur. Nous devons changer le système, mais pas nous changer nous-mêmes. »
  • ZEIN Youssef, (13 ans, a combattu le cancer à 4 reprises) Egypte : « transformer toute négativité en positivité et source de motivation. Et surtout n’abandonnez jamais ». C’est d’ailleurs cet état d’esprit qu’il réunit sous le patronyme « NEGU » (Never Give Up) qui lui a permis de remporter la bataille de la maladie.

Le FORIM prend part à cette 3ème édition du WYF, afin d’échanger avec les jeunes engagé.e.s du monde entier (les participants sont issus de 49 pays à travers le monde), sur diverses questions relatives non seulement à leur engagement à faire face aux défis qui sont les leurs dans leur environnement immédiat et les différentes initiatives qu’ils portent ou souhaiteraient porter pour y faire face ou alors sur leur vision des réponses données aux défis tels que le changement climatique, le développement juste équilibré dans le monde et des ajustements à y apporter en termes de solutions innovantes afin de les rendre plus efficaces.

Cette participation du FORIM rejoint son ambition de mettre en avant les questions liées au renforcement de l’engagement des jeunes tant dans le cadre du réseau des ambassadeurs du programme « Génération climat » qui se met en place depuis maintenant deux années, mais aussi dans le cadre de sa commission jeunesse.

 

Plus d'infos : 

FORIM

Jule Obama 

Chargé de mission 

Point Focal du programme Géneration Climat

jobama@forim.net