« Fédérer pour vaincre la pandémie »

 

La pandémie du COVID-19 restera à jamais un événement majeur en ce début 21éme siècle. Il aura modifié les comportements et troublé bien des certitudes quant à l’avenir de la planète. Son impact économique, social et géopolitique va reconfigurer nos visions du monde.

Conscient des enjeux posés face à l’humanité, le FORIM a fait le choix de repositionner ses actions vers la lutte contre le COVId-19. En effet, dès son apparition, ses différentes instances ont réfléchi et initié des activités et des outils adaptés pour lutter contre cette pandémie.

La mise en œuvre de la campagne « Urgence COVID 19 » s’est traduite par le portage de plusieurs actions dont entre autres :

  • Le lancement d’alertes sur la situation dans les foyers des migrants
  • L’ouverture d’un blog d’information « Les chrocovies », avec des zoom sur les pays du Sud (Maroc, Madagascar, Sénégal, Vietnam…) On y trouve également des interview d’experts, des vidéos…
  • La mise en place d’un groupe de travail COVID-19, force d’observation, de propositions et espace de partage d’expériences…
  • Le lancement d’un nouveau dispositif de financement d’actions humanitaires urgentes « le Fonds de soutien COVID-19 », destiné aux membres et aux OSIM en France.
  • Le prolongement de l’Appel à projets du PRAOSIM jusqu’au 14 septembre 2020.

Autant d’actions qui démontrent, si besoin, de l’engagement total du FORIM face au COVID-19. Le mérite revient aux membres du collectif, particulièrement au Conseil d’Administration, au Bureau, aux Commissions et  groupes de travail, à l’Equipe technique… qui se sont mobilisés malgré le confinement pour maintenir le FORIM debout, tout en restant à l’écoute des requêtes des membres et partenaires.

 Le FORIM a résolument pris parti de fédérer et surtout de mettre l’humain au cœur de ses préoccupations car en définitive cette pandémie ne sera vaincue qu’ensemble.

 

Et pendant ce temps, les américains de toutes les origines se sont levés pour dénoncer le meurtre raciste de Georges Floyd.

Et pendant ce temps, les tueries se poursuivent en Lybie, en Syrie, au Yémen….

Et pendant ce temps, dans nos villes périphériques et sur les campus universitaires…, les files se rallongent de gens qui souffrent dignement, en silence, de faim.

Et pendant ce temps, au Brésil, Adama….Etc.

Mais qu’adviendra-t-il alors de l’après COVID-19 dans ce monde si troublé et incertain ? Nul ne le sait, tellement sont nombreuses les incertitudes. Le FORIM, fondamentalement, devra poursuivre sa dynamique et tenter collectivement de repenser « son monde » à l’aune de ce nouvel ordre qui se construit.

Alioune SY, Vice-président du FORIM, Président du COSIM Nouvelle-Aquitaine