FORIM

Le diasporas au cœur du développement

Le numéro 42 de la revue de Centraider met à l'honneur les diasporas.

"Aujourd’hui, les personnes migrantes sont souvent montrées de manière négative, alors que la grande majorité de celles-ci sont des gens compétents qui portent au sein d’associations issues des migrations le développement et le bien-être des populations d’ailleurs et de nos territoires". 
Non seulement les diasporas favorisent le développement de leur pays d’origine, mais aussi créent un enrichissement culturel, social et économique de la société d’accueil. 
La revue n.42 de Centaider défend l’idée que les migrations sont avant tout positives, par l’énergie des porteurs de projets, par leurs compétences et par ce qu’ils apportent à leur pays d’origine, par les liens qu’ils permettent de conserver avec ceux-ci. 
Les diasporas sont avant tout un facteur de développement : elles représentent une aide financière bien plus importante que l’aide publique au développement.
Dans ce numéro spécial, les programmes gérés par le FORIM - notamment le PRAOSIM avec l'Agence Française de Développement et Génération Climat avec la Fondation pour la Nature et l'Homme - y sont aussi présentés, étant des dispositifs levier pour l’accompagnement, le cofinancement, la capitalisation et la valorisation des projets de développement local portés par les acteurs issus des migrations. 
Voici donc une ressource précieuse à consulter et dont de servir pour lutter contre le racisme et les discriminations ici et là-bas.
 

Articles similaires

Avec le soutien principal de
L'Agence Française de Développement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram