FORIM

L'édito du Mois : Quels engagements pour nos diasporas face au COVID 19 ?

Mohamed Mansour LY 

Président du COSIM Normandie, administrateur du FORIM, 

Enseignant- Juriste spécialiste en droit international du développement, IUT Rouen

Il  y a seulement quelques petites semaines, le FORIM s’apprêtait à démarrer les activités d’accompagnement aux OSIM, pour répondre à l’appel à projets PRA/OSIM. Ce dispositif phare du FORIM met en évidence les effets positifs de la migration sur le développement de nos pays d’origine et tout particulièrement, l’apport des migrant.e.s par la valorisation et la capitalisation de leurs pratiques. 

Mais le pire est arrivé.

Comme un couperet, à la suite de la fermeture de toutes les frontières internationales, nous apprenons avec stupeur la mise en place de mesures de restrictions drastiques pour limiter les déplacements et les rassemblements. C’est à ce moment que nous commençons à mesurer la gravité de la situation.

Pour nos organisations de solidarité internationale issues des migrations dont l’ADN est de promouvoir la mobilité et la migration sans frontières entre les états, ces nouvelles mesures viennent bousculer nos habitudes et ébranler nos certitudes.  Tous pris de court, secoués mais pas terrassés.  Aussitôt nous nous sommes ingéniés à imaginer des alternatives. Comment continuer à accompagner efficacement nos OSIMs ? Quelle mobilisation pour continuer à porter notre plaidoyer à travers nos réseaux ?

Nous le savons toutes et tous, l’histoire écrit une nouvelle page. Face à cette crise sanitaire aussi chaotique que nous impose le COVID 19, notre plateforme nationale regroupant les organisations de solidarité internationale reste fidèle à ses valeurs en continuant d’offrir l’image spécifique de personnes issues de l’immigration qui mettent en évidence les aspects positifs de notre double appartenance. Nous restons mobilisés et solidaires Ici et là-bas où le COVID 19 risque d’impacter durablement.

Dans un contexte d'emballement médiatique, beaucoup de fausses informations circulent.  Il faut remettre de l’ordre dans les idées, réembrayer sur le concret.  La crise du COVID 19 nous indique un nouvel horizon d’alternatives potentielles mais, à l’évidence, un rapport de force à construire pour changer le système en mettant l’humain et l’humanité au centre de nos préoccupations. Une des gageures de l’après COVID 19, c’est de pouvoir mener un véritable travail de réflexion de fond sur la coopération, la solidarité et le développement entre le Nord et le Sud, pour que les deux parties donnent et reçoivent réciproquement.

D’Ici là, continuons de prendre soins les un.e. s les autres.

  Restons Unis et solidaires pour accomplir notre destin.

Articles similaires

Avec le soutien principal de
L'Agence Française de Développement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram