FORIM

L'association FIATOPE et ses #handipreneurs


Au Cameroun, la population des personnes vivant avec un handicap est estimée à près de 10% des 18 millions d’habitants1. Qu’il soit sensoriel, moteur, mental ou social, le handicap pose presque toujours un problème d’insertion. Outre les défis généraux auxquels tous les entrepreneurs font face lors du démarrage de leur entreprise, les entrepreneurs handicapés peuvent se retrouver confrontés à des obstacles spécifiques lors du lancement et de la gestion d’activités d’entrepreneuriat. Certains de ces obstacles sont souvent liés à des contraintes sociales structurelles qui limitent considérablement les opportunités de vie de certains groupes de personnes en situation d’handicap. Celui-ci reste encore un sujet tabou dans différents pays du Sud, évoquant une surcharge sociale et provoque une certaine distanciation avec un comportement de rejet souvent lié à des croyances, de la peur et de jugement que porte le regard de la société. 2

Bien que le gouvernement camerounais accorde une attention particulière à la situation des populations souvent en précarité (jeunes, femmes, personnes handicapées), des programmes en première ligne pour faire face à la problématique comme le Pacte National pour l’Emploi des Jeunes (PANEJ) ou encore le Projet d’Appui aux Acteurs du Secteur Informel (PIAASI), 3sont encore à consolider avec les projets de développement local portés par la diaspora.

L’association FIATOPE, créée en 2015, ayant pour objet le développement des capacités économiques et sociales de l’Afrique, la mobilisation de la diaspora africaine et la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation est partie d’un constat : les initiatives généralement retenues en faveur des personnes handicapées couvrent les champs de la prise en charge psychologique, laissant de côté des propositions de développement de compétences pour l’insertion professionnelle.

Pour y remédier, l’association s’est associée avec O’Batama, un espace d’accompagnement, d’incubation et de coworking à Yaoundé pour lancer le projet « Startup’IYEM » : formation à l’entrepreneuriat, accompagnement au financement de projets et renforcement de capacités de jeunes en situation de handicap et lauréat PRA/OSIM 2020.

L’ambition de ce projet de 21 500 euros et d’un co-financement PRA/OSIM de 15 000 euros est de former 20 personnes en situation d’handicap moteur, malvoyants et sourds-muets désireux de monter leur entreprise et en financer une dizaine.

Le projet offre à ses « #Handipreneurs » des modules de formation complets qui reprennent les fondamentaux de la création d’entreprise de l’aspect juridique, compétences interpersonnelles à la communication/marketing digital ou encore la finance.

En savoir plus sur l’association FIATOPE et le projet « Startup’IYEM » : https://www.facebook.com/StartupIyem/

Vous aussi vous êtes une OSIM – association de solidarité internationale issue de l’immigration – et avez un projet de solidarité international pour contribuer au développement de votre pays d’origine ? Candidatez à l’appel à projets PRA/OSIM pour un co-financement jusqu’à 15 000 €.

Pour plus d’informations : https://forim.net/activites/pra-osim/

Articles similaires

Avec le soutien principal de
L'Agence Française de Développement
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram