Le FORIM, réseau des diasporas solidaires, représentant plus de 1000 organisations de solidarité internationale issues des migrations, est extrêmement attentif à l’actualité tragique en Ukraine, et au sort des personnes déplacées, forcées de fuir les zones de combat et de se réfugier dans les pays frontaliers. Le FORIM et ses membres soutiennent en premier lieu les populations civiles ukrainiennes mais également les ressortissant.e.s de tous les autres pays, plongés dans une situation de chaos. Parmi eux, les populations africaines, notamment les étudiant.e.s sont particulièrement confronté.e.s à des situations de vulnérabilité extrême.

Nous saluons la mobilisation de la France, des diasporas et des acteurs de solidarité internationale et rappelons que les droits à la mobilité et à la protection doivent être les mêmes pour tout.e.s, quelles que soient leur origine, leur couleur de peau, leur culture. Toute discrimination, allant à l’encontre de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, représente une violation compromettante des droits humains et de nos libertés fondamentales.

Les autorités locales répertorient à ce jour plus de 660 000 personnes ayant fui l’Ukraine vers les pays voisins, nous rappelant que la migration, a fortiori en temps de crise, fait fi des murs et des frontières. Face à cette urgence humanitaire, nous appelons les autorités françaises à s’engager plus en faveur de l’accueil de toutes les personnes déplacées. Les associations du FORIM se tiennent mobilisées pour fournir appui et assistance.

Solidairement, 

Mackendie Toupuissant – Président du FORIM : réseau des diasporas solidaires